Passer la navigation

FAQ des candidats de l’ECP

Quel est l’objectif de l’examen ?
À quoi sert l’examen ?
À quoi sert l’examen pour les organismes de réglementation de la physiothérapie ?
Pourquoi y a-t-il deux composantes ?

Qui passe l’examen ?
S’inscrire à l’examen
Pourquoi m’avez-vous renvoyé mon formulaire d’inscription ?
Pourquoi ne m’a-t-on pas assigné mon premier choix de lieu d’examen pour la composante clinique ?

Résultats des examens
Pourquoi avez-vous mis mes résultats d’examen en attente ?

Examen écrit sur support informatique
Quand les examen auront-ils lieu ?
Puis-je passer l’examen écrit sur support informatique à partir de mon ordinateur à la maison ou au travail
Ai-je besoin d’avoir l’expérience ou la maîtrise des outils informatiques?
Puis-je demander qu’on m’assigne un autre centre d’examen une fois que j’ai reçu le courriel de confirmation de Prometric ?
Les individus ayant des besoins spéciaux peuvent-ils être accommodés dans les centres d’examen sur support informatique?
Combien de temps cela prend-il pour recevoir les résultats d’examen ?

Préparation à l’examen
Quels documents vais-je recevoir avant l’examen ?
Que dois-je apporter à l’examen ?
Quels sont les horaires d’examen ?
Que se passe-t-il si j’arrive en retard à l’épreuve écrite de l’ECP ?
Existe-t-il une ressource permettant di mieux se préparer à l’examen ?
Où se trouvent les centres d’examen informatisé?

Pendant l’examen
Que faire en cas de perte de connexion Internet ou si l’ordinateur rencontre des difficultés techniques durant l’examen ?
Que faire si je rencontre des difficultés pendant l’ouverture de session
Quels types de questions seront posées à l’examen écrit sur support informatique ?
L’examen est-il offert en anglais et en français ?
Si je ne comprends pas la question en français, puis-je la consulter en anglais ?
Durant l’examen, puis-je sauter des questions et y revenir ultérieurement ?
Puis-je revoir ou modifier mes réponses ?
Puis-je augmenter ou diminuer la taille d’affichage de la police ?
Quelles sont les fonctionnalités de l’interface de l’examen informatisé ?
Suis-je autorisé à utiliser du papier brouillon ou à écrire des notes ?
Les surveillants de tous les centres d’examen sont-ils bilingues ?

À propos de l’examen
À qui dois-je m’adresser si j’ai d’autres questions concernant l’examen écrit sur support informatique de l’ACORP ?
Comment déterminez-vous les notes de passage pour la composante écrite ?
Comment déterminez-vous les notes de passage pour la composante clinique ?
Comment calculez-vous les notes de station ?
Comment calculez-vous la note globale pour toutes les stations ?
Comment déterminez-vous la note de passage pour le critère de la note globale ?
Comment déterminez-vous les notes de passage pour chaque station ?
Comment validez-vous les notes de passage ?
Quelles sont les informations que le Conseil des examinateurs prend en considération pour valider les notes de passage ?
Comment les incidents critiques sont-ils pris en considération dans la notation ?
Pourquoi le nombre de stations réussies est-il important si j’ai atteint la note de passage selon les critères de la note globale ?
J’ai entendu dire qu’il arrive parfois que vous décomptiez une station de la note. Pourquoi cela arrive-t-il? Comment prenez-vous cette décision ?
Pourquoi utilisez-vous un système de notation standardisée ?
Comment déterminez-vous la note standardisée ?
J’ai échoué à l’examen. Que dois-je faire à présent ?
Comment faire pour m’inscrire de nouveau à l’examen ?
J’ai échoué à la composante écrite. Pourquoi ne puis-je pas retenter ma chance à la prochaine session de la composante écrite de l’examen ?
Pourquoi faut-il que je repaye les frais d’inscription pour repasser l’examen ?

Révision des notes
Je pense qu’il y a une erreur dans ma note. Comment puis-je faire une demande de révision de mon examen ?
Comment la révision des notes se passe-t-elle ?
Combien de temps la révision des notes prend-elle ?

Révision Administrative
Qu’est-ce qu’une révision administrative ?
Que faut-il que j’envoie pour bénéficier d’une révision administrative ?
Quand dois-je envoyer ma demande considération administrative ?
Que se passe-t-il en cas de maladie ?
Combien de temps une révision administrative prend-elle ?

Appel
Qu’est-ce qu’un processus d’appel ?
Comment puis-je faire appel ?
Combien de temps prend un processus d’appel ?
Quels types de renseignements obtiendrai-je après appel ?
J’ai réussi l’examen, mais j’aimerais connaître mes points faibles. Puis-je faire appel ?
Puis-je revoir mon examen pour voir mes résultats pour chaque question et pour chaque station ?

Quelles sont les données psychométriques de l’examen ?
Qu’est-ce que la validité ?
Qu’est-ce qui constitue la preuve de la validité des résultats de l’ECP ?
Validité fournie par l’aspect du contenu
Validité fournie par l’aspect conceptual
Validité fournie par l’aspect structurel
Validité fournie par un aspect généralisable
Validité fournie par un aspect externe
Validité fournie par un aspect consécutif
Quelle est la fiabilité de l’Examen de Compétence en Physiothérapie ?
Quelles sont les mesures de qualités qui ont été mises en place pour assurer la cohérence des examinateurs de la composante clinique ?

Quel est le taux de réussite habituel des candidats à l’examen ?
Y a-t-il une disparité de résultats à l’examen entre les diplômés de divers programmes de formation en physiothérapie au Canada, et pourquoi ?
Pourquoi le taux de réussite est-il inférieur chez les candidats venant de formations internationales ?
Pourquoi y a-t-il une variation dans le taux de réussite d’un examen à l’autre ?
Pourquoi est-ce que vous n’ajustez pas le taux de réussite de façon à ce que le même pourcentage de candidats réussisse à chaque fois ?
J’ai entendu dire que vous utilisiez une «courbe en cloche» pour noter l’examen. Est-ce que c’est vrai ?

Comment fixez-vous les frais d’inscription à l’examen ?
À quoi l’argent est-il utilisé ?
Pourquoi dois-je m’acquitter de frais additionnels pour obtenir une rétroaction complémentaire ?
Pourquoi est-ce que les frais d’examen augmentent ?

Qui fait quoi pour le programme de l’examen?
Groupe d’élaboration des tests écrits et équipes d’élaboration des sujets de l’écrit
Groupe d’élaboration des tests cliniques et équipes d’élaboration des sujets de la composante clinique
Groupe d’organisation de l’examen
Conseil des examinateurs
Comité des services d’évaluation
Est-ce vous qui décidez si un candidat peut être agréé ou obtenir une licence pour pratiquer la physiothérapie ?

Comment élaborez-vous l’examen de compétence en physiothérapie ?
Qui décide du contenu de l’examen ?
Qu’est-ce que le plan d’examen ?
Qui rédige les questions ?
Qui approuve les questions ?
Comment entretenez-vous la qualité de l’examen ?
Qu’est-ce que le programme de suivi et d’évaluation de l’examen ?
Quels types de recherches entreprenez-vous en lien avec l’examen ?
À quel processus de gage de qualité vous conformez-vous lors de l’examen ?
Qui est chargé de la supervision programme de suivi et d’évaluation des examens ?

Comment traduisez-vous le matériel d’examen ?
Qui participe au processus de traduction ?
Quelles sont les étapes dans la traduction et la vérification des questions d’examen ?
Est-ce que vous comparez les résultats des candidats francophones et anglophones ?
Comment vérifiez-vous la composante écrite ?
Comment vérifiez-vous la composante clinique ?
Quel matériel de référence en traduction utilisez-vous ?

Quel est l’objectif de l’examen ?

L’Examen de Compétence en Physiothérapie (ECP) permet aux organismes de réglementation provinciaux et territoriaux de déterminer si vous êtes prêts à pratiquer la physiothérapie de façon indépendante.

À quoi sert l’examen ?
L’examen de compétence en physiothérapie (ECP) évalue si les diplômés des programmes de physiothérapie ont fait preuve d’un niveau de compétence suffisant pour pouvoir commencer à exercer la physiothérapie. L’ECP vise à assurer la protection de la population au cours de son interaction avec des physiothérapeutes. Il évalue avec justice et précision les compétences qui sont nécessaires pour exercer la physiothérapie. La majorité des organismes de réglementation canadiens incluent la réussite à l’ECP dans leur processus d’accréditation pour pouvoir pratiquer en tant que physiothérapeute.

L’ECP évalue les connaissances essentielles à la pratique de la physiothérapie, soit les connaissances, les compétences et les aptitudes essentielles. Il porte notamment sur les antécédents médicaux et l’évaluation physique, l’analyse des données, la résolution de problèmes cliniques, les techniques de traitement, l’éthique, la sécurité, les entrevues et la communication. L’examen couvre les domaines cliniques des affections neuromusculosquelettiques, neurologiques, cardiopulmonaires-vasculaires et multisystémiques. L’EPC est un outil valide et fiable qui évalue équitablement les candidats sur des compétences multiples.

Réussir l’EPC est la confirmation que vous avez fait preuve d’un niveau minimum de connaissances, de compétences et d’aptitudes. Échouer à l’EPC indique que vous n’avez pas encore acquis un niveau minimum de connaissances, de compétences et d’aptitudes.

À quoi sert l’examen pour les organismes de réglementation de la physiothérapie ?
Les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux ont pour objectif de protéger la population. Ils peuvent remplir pleinement cette mission en s’appuyant sur une norme cohérente et juridiquement défendable pour tous les candidats qui désirent exercer la physiothérapie, quel que soit le lieu de formation où ils ont complété leur programme de physiothérapie.

Pourquoi y a-t-il deux composantes ?
Les composantes écrite et clinique nous fournissent une série d’informations sur vos connaissances, vos compétences et vos aptitudes

La composante écrite teste les connaissances de base dans la pratique des domaines cliniques des affections neuromusculosquelettiques, neurologiques, cardiopulmonaires-vasculaires et multisystémiques. La composante écrite évalue votre capacité à employer et à intégrer les connaissances cliniques et à résoudre des problèmes cliniques en utilisant des scénarios cliniques. Vous devez obtenir une note globale minimale afin de réussir la composante écrite.

La composante clinique teste une utilisation sûre et efficace des principes et des processus de la pratique de la physiothérapie. Les connaissances, les compétences et les aptitudes évaluées au moyen de la composante clinique englobent les compétences de communication et le professionnalisme dans le comportement.

Retour en haut de page

 

Qui passe l’examen ?

Des candidats formés au Canada ou à l’extérieur du Canada dans des programmes de physiothérapie peuvent passer l’Examen de compétence en physiothérapie (ECP), quelle que soit leur expérience. La plupart des organismes de réglementation au Canada incluent l’ECP dans leur processus d’admission à la pratique.

Si vous êtes diplômé d’un programme de physiothérapie à l’extérieur du Canada, l’ACORP doit évaluer vos diplômes d’études avant de vous laisser passer l’ECP. L’évaluation des titres et des compétences permet de déterminer si vos études et vos compétences sont fondamentalement semblables à celles d’un physiothérapeute formé au Canada.

S’inscrire à l’examen
Lorsque vous vous inscrivez à l’examen, vous devez remplir le formulaire d’inscription dans sa totalité, et vous devez fournir tous les documents requis avec votre demande d’inscription.

Pourquoi m’avez-vous renvoyé mon formulaire d’inscription ?
Si vous ne remplissez pas le formulaire dans sa totalité, ou si vous n’incluez pas les documents requis, nous vous renverrons votre demande d’inscription. Nous accompagnons la demande d’une note pour vous indiquer comment corriger le problème. Voici quelques-uns des problèmes les plus communs liés à la demande d’inscription :

  • lenom sur lademande necorrespond pas au nom qui apparaît dans nos dossiers
  • vous avez omis de remplir une ou plusieurs sections du formulaire de demande
  • vous avez oublié d’inclure votre paiement
  • une nouvelle photo de qualité / format du passeport, signée et datée du jour de sa prise.

Pourquoi ne m’a-t-on pas assigné mon premier choix de lieu d’examen pour la composante clinique ?
Si votre site de prédilection est plein, vous vous verrez automatiquement assigné à votre second choix, et ainsi de suite.

Résultats des examens

Pourquoi avez-vous mis mes résultats d’examen en attente ?
Avant de vous dévoiler vos résultats d’examen, nous revoyons votre dossier pour nous assurer qu’il est bien à jour. Nous devons vérifier que nous avons tous les documents requis, et tous les paiements.

Si vous êtes diplômé d’un programme de physiothérapie du Canada, vous devez vous assurer que l’ACORP a obtenu votre relevé de notes final et officiel directement de la part de l’établissement de votre programme universitaire pour que les résultats de l’examen clinique puissent être divulgués.

Retour en haut de page

 

Examen écrit sur support informatique

Quand les examens auront-ils lieu ?
Consulter le Guide d’inscription à l’examen pour connaître les dates d’examen disponibles, tant pour la composante écrite que clinique.

Puis-je passer l’examen écrit sur support informatique à partir de mon ordinateur à la maison ou au travail ?
Non. Les examens écrits sur support informatique de l’ACORP ne sont offerts que dans les centres d’examen sécurisés et surveillés de Prometric. Ainsi, le contexte d’évaluation est professionnel et uniforme pour tous les candidats.

Ai-je besoin d’avoir l’expérience ou la maîtrise des outils informatiques?

Non. L’examen écrit sur support informatique est très convivial. Avant le jour de l’examen, vous pouvez faire l’expérience de l’environnement d’examen en planifiant un examen de préparation sur le site de Prometric (www.prometric.com). Moyennant 45 $ CAN, l’examen de préparation permet aux candidats de passer en revue, à titre préparatoire, toutes les modalités de contrôle et d’examen qui seront appliquées au centre d’examen le jour de l’examen, ainsi que de se familiariser avec la plateforme d’examen – les candidats répondront aux questions de préparation à la composante écrite récemment mises à jour.

Vous pouvez également visionner la vidéo intitulée « À quoi s’attendre le jour de l’examen » sur le site de Prometric à l’adresse suivante : https://www.prometric.com/en-us/Pages/home.aspx.

Puis-je demander qu’on m’assigne un autre centre d’examen une fois que j’ai reçu le courriel de confirmation de Prometric?

Oui. Consulter le Guide d’inscription à l’examen pour plus d’information sur les délais et les frais.

Les individus ayant des besoins spéciaux peuvent-ils être accommodés dans les centres d’examen sur support informatique ?
Oui. Les candidats ayant des besoins spéciaux bénéficieront de mesures d’adaptation dans les centres d’examen sur support informatique. Les candidats doivent soumettre à l’ACORP un formulaire de demande de mesures d’adaptation pour les besoins spéciaux, accompagné de documents justificatifs, au plus tard dans les délais indiqués à l’adresse suivante : https://www.alliancept.org/fr/passer-lexamen-fr/informations-et-accommodations/besoins-speciaux/

Combien de temps cela prend-il pour recevoir les résultats d’examen ?
Les résultats officiels de l’examen (réussite/échec) seront indiqués sur le site Web de l’ACORP dans les six semaines suivant l’examen. Les résultats ne seront pas fournis à la fin de l’examen au centre d’examen.

Retour en haut de page

 

Préparation à l’examen

Quels documents vais-je recevoir avant l’examen ?
Une fois que vous vous serez inscrit à la composante écrite, l’ACORP vous enverra une confirmation d’inscription par courriel. Ce courriel inclura votre numéro d’identification personnel (NIP) et un lien vers la page sur laquelle vous pourrez planifier votre examen (choisir votre centre d’examen) par l’entremise de Prometric.

Une fois que vous aurez planifié votre examen par l’entremise de Prometric, vous recevrez un courriel de confirmation indiquant la date et l’heure de l’examen, les documents à apporter et l’heure d’arrivée au centre d’examen, ainsi que l’itinéraire vers le centre d’examen de votre choix.

Que dois-je apporter à l’examen?
Vous devez apporter une pièce d’identité officielle avec photo, valide (non expirée) et signée. Cette pièce d’identité doit correspondre au nom sous lequel vous vous êtes inscrit auprès de l’ACORP et à votre apparence physique actuelle.

Les pièces d’identité suivantes sont acceptées :

  • Passeport canadien ou étranger
  • Permis de conduire canadien
  •  Carte de résident permanent du Canada

Quels sont les horaires d’examen ?
L’examen écrit sur support informatique se déroule dans le cadre d’une séance qui a lieu soit de 8 h à 12 h 30, soit de 12 h 30 à 17 h (heure locale). Le site Web de Prometric précisera la séance relativement à chaque examen.

Prévoyez d’arriver  au centre d’examen 30 minutes avant l’heure de début de l’examen. Il s’agit d’un examen à durée limitée et toute pause que vous prendrez pendant la séance demeure à votre discrétion; aucun temps supplémentaire ne sera accordé pour rattraper ces périodes de pause.

Que se passe-t-il si j’arrive en retard à l’épreuve écrite de l’ECP ?
Les candidats qui se présenteront plus de 30 minutes après l’heure de début prévue ne seront pas autorisés à passer l’examen et ne se verront pas rembourser les frais d’examen.

Existe-t-il une ressource permettant de mieux  se préparer à l’examen ?
Oui. L’ACORP, par l’entremise de Prometric, offre aux candidats la possibilité de faire un « essai préliminaire ». Cet essai permet aux candidats de passer en revue, à titre préparatoire, toutes les modalités de contrôle et d’examen qui seront appliquées au centre d’examen le jour de l’examen.

Où se trouvent les centres d’examen informatisé ? 
Vous trouverez la liste des centres d’examen proposés dans le Guide d’inscription à l’examen

Retour en haut de page

 

Pendant l’examen

Que faire en cas de perte de connexion Internet ou si l’ordinateur rencontre des difficultés techniques durant l’examen ?
En cas de perte de connexion Internet ou de problèmes techniques avec l’ordinateur, ne paniquez pas. Dès que cela se produit, levez la main et le surveillant du centre d’examen réglera le problème. Les réponses soumises jusqu’à ce moment ne devraient PAS se perdre. De plus, PAS une minute de l’examen ne sera perdue. Si vous jugez avoir perdu du temps, l’ACORP fera une enquête à ce sujet D’autres mesures seront prises au cas par cas.

Que faire si je rencontre des difficultés pendant l’ouverture de session ?
Si vous avez des difficultés à ouvrir une session le jour de l’examen, veuillez ne pas paniquer. Levez la main aussitôt et le surveillant du centre d’examen réglera le problème.

Quels types de questions seront posées à l’examen écrit sur support informatique ?
Les questions de l’examen sont à choix multiples, avec quatre choix de réponses possibles, dont une est la meilleure réponse. Certaines questions sont des illustrations de cas (accompagnées de courts scénarios), d’autres sont des questions objectives à choix multiples.

L’examen est-il offert en anglais et en français ?
Oui, l’examen écrit sur support informatique de l’ACORP est offert en anglais et en français.

Si je ne comprends pas la question en français, puis-je la consulter en anglais ?
Oui. Vous pourrez consulter la version dans l’autre langue de votre examen en tout temps pendant l’examen, dans tous les centres.

Durant l’examen, puis-je sauter des questions et y revenir ultérieurement ?
Oui. En marquant les questions d’un signet, vous pouvez y revenir ultérieurement durant l’examen.

Remarque: Assurez-vous de répondre à toutes les questions, car seules les questions suivies d’une réponse seront notées.

Puis-je revoir ou modifier mes réponses ?
Oui. Une réponse peut être modifiée à tout moment durant l’examen.

Puis-je augmenter ou diminuer la taille d’affichage de la police ?
Oui. Vous pouvez augmenter ou diminuer la taille d’affichage de la police des questions de l’examen.

Quelles sont les fonctionnalités de l’interface de l’examen informatisé ?
Les principales fonctionnalités se trouvant dans l’examen écrit sur support informatique permettent de :

  • passer à la question suivante ou revenir à la précédente
  • marquer une question et y revenir ultérieurement
  • mettre en surbrillance une partie de la question
  • barrer les réponses incorrectes
  • changer la présentation/le style visuel de l’examen pour optimiser la visibilité

Il y a aussi une barre de progression indiquant le pourcentage de questions auxquelles vous avez répondu.

Suis-je autorisé à utiliser du papier brouillon ou à écrire des notes ?
Oui. Vous recevrez des tableaux avec marqueurs ou du papier brouillon et des crayons au centre d’examen. Vous devez les remettre au surveillant à la fin de l’examen.

Les surveillants de tous les centres d’examen sont-ils bilingues ?
Non. Les surveillants de tous les centres d’examen ne sont pas bilingues. Les surveillants dans les régions francophones (Québec, Nouveau-Brunswick et certaines parties de l’Ontario) pourraient être bilingues.

Retour en haut de page

 

À propos de l’examen

À qui dois-je m’adresser si j’ai d’autres questions concernant l’examen écrit sur support informatique de l’ACORP ?
Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec Erin Gollaher, coordonnatrice des services à la clientèle par courriel à l’adresse csc_exams@alliancept.org ou par téléphone, durant les heures d’ouverture ci-dessous:

  • Lundi : De 9 h à 11 h HNE
  • Mercredi : De 14 h à 16 h HNE
  • Vendredi : De 13 h à 15 h HNE

Comment déterminez-vous les notes de passage pour la composante écrite ?
Le système de notation utilisé dans l’Examen de compétence en physiothérapie (ECP) diffère d’un système de notation en pourcentage.

La note de passage pour la composante écrite est une valeur spécifique fixée sur une échelle de notation normalisée. Le Conseil des examinateurs établit la note de passage pour la composante écrite. Le Groupe d’élaboration de l’examen écrit revoit la note de passage de temps à autre et recommande des modifications, le cas échéant.

Voir plus bas pour plus d’informations sur l’échelle de notation normalisée.

Comment déterminez-vous les notes de passage pour la composante clinique ?
Pour réussir la composante clinique, vous devez satisfaire aux trois critères suivants :

  • Vous devez obtenir une note globale minimale (Critère de note globale)
  • Vous devez réussir à un nombre minimal de stations (Critère du nombre de stations)
  • Vous devez faire preuve du comportement sécuritaire et professionnel qu’on attend de la part d’un physiothérapeute apte à exercer sa profession (Critère d’incident critique).

Critères de la note globale

Le critère de la note globale détermine si vous avez satisfait à la norme de connaissances, de compétences et d’aptitudes requises. La note globale ne fournit pas d’informations sur les domaines spécifiques de pratique ou de fonctions dans lesquelles vous pourriez présenter des lacunes. Pour satisfaire au critère de la note globale, vous devez atteindre ou de dépasser la note de passage requise pour réussir l’examen.

Le critère de la note globale représente un score « compensatoire », car vous pouvez compenser les mauvais résultats à certaines stations par de bons résultats à d’autres.

Critères du nombre de stations cliniques

Le critère de nombre de stations permet de cerner les lacunes récurrentes ou systématiques dans vos connaissances, compétences et aptitudes. Il élimine la possibilité que vous réussissiez la composante clinique tout en conservant d’importantes lacunes dans certains domaines de pratique. Afin de répondre au critère du nombre de stations, vous devez obtenir la note de passage à un nombre déterminé de stations.

Le critère de nombre de stations constitue une note non compensatoire, parce qu’elle ne permet pas de rattraper vos échecs à certaines stations.

Critère des incidents critiques

Le critère des incidents critiques détermine si vous avez fait preuve de pratique professionnelle en toute sécurité. Ce critère fournit un moyen pour les examinateurs d’identifier tout acte ou comportement potentiellement dangereux ou non professionnel. Le Conseil des examinateurs évalue les actes et les comportements et rend une décision finale pour chacun d’eux. Pour satisfaire au critère des incidents critiques, vous ne devez pas provoquer plus de deux incidents critiques mineurs et ne devez causer aucun incident critique majeur.

  • un incident mineur par manque de sécurité ou de professionnalisme est un acte, un comportement ou une omission qui pourrait nuire au client, physiquement ou émotionnellement
  • un incident majeur par manque de sécurité ou de professionnalisme est un acte, un comportement ou une omission qui pourrait causer de graves dommages ou provoquer la mort
  • une étude sur le critère de pratique professionnelle[1] en toute sécurité a confirmé que le critère d’incident critique ajoute de la valeur à la composante clinique.
[1] Canadian Alliance of Physiotherapy Regulators (2002). Report on the use of the safe professional practice criterion in the Clinical Component of the Physiotherapy Competency Examination. Toronto: Author.

Comment calculez-vous les notes de station ?
Pour les stations de 10 minutes, nous calculons la note selon les éléments de la liste de contrôle qui ont été cochés correctement (80% de la note de la station), l’évaluation de la performance (10% de la note de la station) et l’évaluation de la communication (10% de la note de la station).

Pour les stations de cinq minutes (doublet), nous calculons la note en fonction du nombre de points de la liste de contrôle cochés correctement (40% de la note de la station), l’évaluation de la performance (10% de la note de la station) et la partie écrite de la station (50% de la note de la station).

Comment calculez-vous la note globale pour toutes les stations ?
La note globale correspond à la moyenne des notes de la station. Vous devez atteindre ou dépasser la note de passage fixée par le Conseil des examinateurs pour répondre à ce critère.

Comment déterminez-vous la note de passage pour le critère de la note globale ?
La note de passage pour le critère de la note globale est la moyenne des résultats positifs de toutes les stations plus une erreur type de mesure (ETM).

L’erreur type de mesure (ETM) est un terme statistique. Il s’agit d’une estimation de la valeur de l’erreur aléatoire dans le processus de mesure. L’ajout d’une ETM dans le calcul des résultats diminue les chances que vous réussissiez alors que vous ne devriez pas passer. Cette méthode est utilisée par d’autres programmes d’examen, notamment le Conseil médical du Canada.

Comment déterminez-vous les notes de passage pour chaque station?
Pour chacune des 16 stations, les examinateurs vous accordent une note globale sur une échelle de 6 points:

  • satisfaisant à excellent
  • satisfaisant à bon
  • satisfaisant à limite
  • insatisfaisant à limite
  • insatisfaisant à faible
  • insatisfaisant à inacceptable

La note de passage pour chaque station correspond à la note moyenne de tous les candidats qui ont reçu une note d’ensemble de satisfaisant à limite pour cette station.

L’ACORP définit ainsi les candidats frôlant l’échec à l’examen clinique :

  • Un candidat « frôlant l’échec » est un individu n’ayant pas démontré qu’il possédait les compétences de base à la composante clinique de l’examen de compétence en physiothérapie, et
  • qui a échoué l’examen par moins d’une erreur type de mesure (ETM) sous la note de passage normalisée totale.
  • Les candidats qui frôlent l’échec sont ceux qui ne satisfont pas le critère de la note totale, mais qui remplissent le critère relatif au nombre de station réussit et le critère se rapportant à la sécurité et à l’éthique professionnelle.

Comment validez-vous les notes de passage ?
Le consultant d’examen dresse un rapport technique à l’issue de chaque examen. Le Conseil des examinateurs analyse le rapport et détermine les notes de passage pour les trois critères de l’examen selon les règles de décision établies par le Conseil. Le Conseil des examinateurs réitère ce processus pour chaque examen. Cela signifie que les notes de passage sont les mêmes pour tous les candidats à un examen, mais peuvent être différentes pour les candidats à l’examen suivant, en fonction du rendement à chaque examen.

Quelles sont les informations que le Conseil des examinateurs prend en considération pour valider les notes de passage ?
Le Conseil des examinateurs utilise une variété de données quantitatives et qualitatives pour confirmer les notes de passage. Certains des points sur lesquels il se fonde sont:

  • Statistiques descriptives pour chaque station et à l’examen dans sa globalité (par exemple, le nombre de candidats, la note moyenne pour la station) et l’écart type de la moyenne.
  • Corrélations entre chaque station et la note globale de l’examen. Ces corrélations montrent quelle est la quantité d’informations de chaque station qui entre en jeu dans la note globale.
  • Fiabilité et reproductibilité des coefficients. Ces coefficients indiquent si les résultats de l’examen seraient identiques en cas de répétition.
  • Une comparaison des estimations de difficulté (Méthode Angoff) pour chacune des stations avec le rendement réel pour cette station. Cela nous indique si les stations ont présenté plus de difficultés ou ont été plus faciles à aborder qu’à l’accoutumée.
  • Une comparaison avec des examens antérieurs de la moyenne des prévisions de difficultés (Méthode Angoff) pour l’examen au complet. Cela nous indique que si l’examen global a été plus difficile ou plus facile qu’à l’ordinaire.
  • Tendances dans les notes moyennes de station pour les stations répétées (c.-à-d., les scores moyens des stations utilisées dans cet examen par rapport aux mêmes stations dans les examens précédents). Cela nous permet de savoir si les candidats se sont acquitté de la même façon que dans les examens passés, et si une station pose problème.
  • Le rendement des physiothérapeutes formés au Canada qui passent l’examen avec succès pour la première fois par rapport aux examens antérieurs. Cela nous indique si l’examen est plus difficile ou plus facile qu’à l’ordinaire.
  • Tendances dans les notes moyennes pour tous les candidats. Cela nous indique si l’examen est plus difficile ou plus facile qu’à l’ordinaire.
  • Une comparaison des décisions du Conseil des examinateurs avec celles des examens passés. Cela aide à garder les décisions cohérentes d’un examen à l’autre.
  • Une comparaison de l’effet de diverses notes de passage sur le taux de réussite (validité consécutive).
  • Un rapport sur toutes les questions administratives ou statistiques qui ont influé sur la notation. Cela nous aide à décider si nous devons renoncer à comptabiliser certaines stations en raison de problèmes liés à la mise sur pied de la station ou aux résultats obtenus à la station.

Comment les incidents critiques sont-ils pris en considération dans la notation ?
Le Conseil d’examen passe en revue tous les actes professionnels et toutes les mesures de sécurité, les comportements ou les lacunes identifiées par les examinateurs et rend une décision finale quant à savoir si chaque problème identifié est un incident critique. La décision prend en compte plusieurs facteurs, dont l’exhaustivité de la documentation de l’examinateur, la description standardisée du rôle prévu pour le client, la pertinence de la documentation de référence, les décisions antérieures sur des incidents critiques similaires, et le jugement professionnel du Conseil des examinateurs.

Pourquoi le nombre de stations réussies est-il important si j’ai atteint la note de passage selon les critères de la note globale ?
Le critère du nombre de stations identifie les lacunes fréquentes ou systématiques dans vos connaissances, vos compétences et vos aptitudes. Il veille à ce que vous fassiez preuve de connaissances, de compétences et d’aptitudes relativement cohérentes de station à station en éliminant la possibilité de réussir la composante clinique par de bons résultats dans certaines stations et de mauvais résultats dans d’autres. Le critère du nombre de stations constitue donc une note «non compensatoire».

Les candidats qui échouent sur ​​ce critère disent souvent qu’ils ont manqué l’examen «à une station près.» En fait, ces candidats ont échoué à plusieurs stations, en mettant en évidence des lacunes dans leurs connaissances, leurs compétences et leurs aptitudes.

J’ai entendu dire qu’il arrive parfois que vous décomptiez une station de la note. Pourquoi cela arrive-t-il ? Comment prenez-vous cette décision ?
À l’issue de chaque examen, le Conseil d’examen passe en revue le rapport technique sur l’examen. Ce rapport donne des informations sur le rendement des stations à l’examen et sur le rendement de l’examen en général. S’il y a des problèmes liés au rendement statistique d’une station, ou s’il y avait des problèmes de sécurité ou de fonctionnement à une station particulière, le Conseil peut décider de supprimer cette station dans la notation.

Pourquoi utilisez-vous un système de notation standardisée ?
Nous convertissons les résultats à l’examen en une note standardisée avant de vous divulguer vos résultats d’examen de façon à ce que nous puissions comparer les notes avec d’autres sessions de l’examen.

Comment déterminez-vous la note standardisée ?
Nous calculons une note de Z pour chaque candidat. Ensuite nous transformons linéairement la note Z sur une échelle d’une moyenne de 500 avec un écart type de 100.

Pour calculer votre résultat, nous convertissons le pourcentage de votre note en une note à trois chiffres, de manière à pouvoir comparer les notes des candidats à celles de différentes sessions de l’examen. Votre note standardisée n’est pas égale au nombre de questions auxquelles vous avez répondu correctement à la composante écrite, ni au nombre d’éléments de la liste que vous avez correctement cochés au cours de la composante clinique.

J’ai échoué à l’examen. Que dois-je faire à présent ?
En cas d’échec à un examen, un certain nombre d’options s’offrent à vous. Vous pouvez:

  • demander à repasser l’examen
  • réclamer une révision de la note de votre examen
  • faire une demande de révision administrative
  • faire appel (uniquement la composante clinique).

Vous avez intérêt à faire toutes vos demandes en même temps. Si vous tardez à faire certaines de vos requêtes, vous prenez le risque de laisser passer la date limite.

Comment faire pour m’inscrire de nouveau à l’examen ?
En cas d’échec à l’examen, nous incluons des informations sur comment repasser l’examen dans le courrier comprenant vos résultats. Vous aurez besoin de vous réinscrire à l’examen. Vous pouvez obtenir le formulaire de demande sur le site Web.

J’ai échoué à la composante écrite. Pourquoi ne puis-je pas retenter ma chance à la prochaine session de la composante écrite de l’examen ? 
Nous incluons des informations sur l’inscription à un nouvel examen dans le courrier d’annonce de vos résultats. Ce document indique la prochaine date d’examen qui vous est offerte. Il peut arriver que la date d’examen la plus proche qui apparaît sur le calendrier ne soit plus disponible, parce que la date limite pour les changements et les annulations est passée. Nous ne pouvons pas accepter les demandes d’inscription à un examen une fois dépassée la date limite pour les changements et les annulations à cet examen.

Pourquoi faut-il que je repaye les frais d’inscription pour repasser l’examen ?
Nous établissons des frais d’inscription à l’examen pour couvrir les coûts administratifs de chaque examen. Si vous échouez à l’examen, vous devez vous acquitter entièrement des frais d’examen lorsque vous nous faites parvenir votre demande d’inscription pour repasser l’examen.

Retour en haut de page

 

Révision des notes

Je pense qu’il y a une erreur dans ma note. Comment puis-je faire une demande de révision de mon examen ?
Les résultats aux examens font l’objet d’une vérification scrupuleuse avant d’être publiés. Si vous pensez toujours que votre note est erronée, nous pouvons recalculer la note de votre examen.

Vous pouvez demander un recomptage de vos notes à partir du formulaire que nous vous avons fourni dans le courrier indiquant vos résultats. Veuillez lire attentivement ce formulaire et assurez-vous de nous le faire parvenir avant la date limite. Nous ne pouvons pas faire de révision de note une fois la date limite dépassée.

Comment la révision des notes se passe-t-elle ?
Nous recomptons les notes de l’examen à la main, en suivant le corrigé de l’examen.

Pour la composante écrite de l’examen sur support informatique, nous téléchargeons vos réponses à l’examen et les comparons avec le corrigé de l’examen pour vérifier que vous avez obtenu des points pour toutes vos réponses justes. Nous validons ensuite la note que vous avez obtenue par rapport à la seconde vérification.

Pour la composante clinique, nous nous assurons que vous avez été crédité pour tous les éléments de la liste qui ont été jugés comme effectués correctement selon l’examinateur. Nous recalculons toutes vos notes de station, et nous réévaluons vos réponses écrites à la station.

Si vos résultats à l’examen subissent une modification après le recomptage des notes (par exemple, si vos résultats changent d’un échec à une réussite), nous vous rembourserons vos frais de révision des notes, et nous vous rembourserons les frais que vous avez payés pour repasser l’examen.

Combien de temps la révision des notes prend-elle ?
Nous traitons les demandes de révision des notes dans l’ordre où nous les recevons. Nous vous ferons parvenir votre note révisée dans les quatre semaines après la date limite de demande de révision des notes de la composante écrite et de la composante clinique.

Retour en haut de page

 

Révision Administrative

Qu’est-ce qu’une révision administrative ?
Il arrive parfois que quelque chose se produise qui entrave la possibilité pour vous de donner le meilleur de vous-même. Par exemple, vous pourriez être malade avant ou pendant l’examen, vous pourriez avoir une urgence familiale, ou quelque chose pourrait aller de travers dans la tenue de l’examen. Si ce genre de problème vient affecter votre examen, vous voudrez peut-être demander une révision administrative.

Veuillez lire attentivement les informations incluses dans le courrier d’annonce de vos résultats et assurez-vous de nous faire parvenir votre demande avant la date limite. Nous ne pouvons pas faire de révision administrative une fois la date limite dépassée.

Que faut-il que j’envoie pour bénéficier d’une révision administrative ?
Vous devez envoyer le formulaire de demande de révision administrative, le paiement, et une lettre expliquant les raisons de votre demande. Vous devrez inclure des documents à l’appui, le cas échéant. Si vous n’êtes pas sûr de ce qu’il faut envoyer, veuillez communiquer avec notre bureau.

Quand dois-je envoyer ma demande considération administrative ?
Vous devez nous faire parvenir votre demande avant la date limite précisée sur le formulaire de demande. Si vous ne disposez pas encore de tous les documents à l’appui, envoyer la demande et votre paiement avant la date limite. Dans votre lettre, indiquez-nous quels documents vous attendez et mentionnez que vous comptez les envoyer ultérieurement.

Que se passe-t-il en cas de maladie ?
Il existe des règles spécifiques relatives au cas où vous seriez malade le jour de l’examen. En cas d’absence à l’examen pour cause de maladie, vous devez fournir une copie originale du Certificat médical du candidat de l’ACORP, attestant que vous avez consulté un médecin quand vous étiez malade. La date du certificat doit correspondre exactement ou plus ou moins à la date de l’examen (autrement dit, les certificats datant de plus de deux jours après l’examen clinique de novembre ou de trois jours après l’examen clinique de juin ne seront pas acceptés).

Vous ne pouvez pas attendre d’obtenir vos résultats.

Combien de temps une révision administrative prend-elle ?
Cela dépend de la complexité de votre demande. Si nous avons toutes les informations, nous pouvons généralement rendre notre décision assez rapidement. Si nous devons attendre des documents, ou si nous avons besoin de communiquer avec des personnes pour étudier votre demande, cela peut prendre plus de temps. Nous vous ferons savoir si nous avons besoin de plus amples renseignements, ou si votre demande nécessitera un traitement plus long que le temps habituel.

Retour en haut de page

 

Appel

Qu’est-ce qu’un processus d’appel ?
Faire appel vous permet d’obtenir plus de détail sur votre performance dans la composante clinique. Vous ne pouvez pas faire appel de la composante écrite.

Comment puis-je faire appel ?
Pour faire appel, envoyez le formulaire de demande dûment rempli et votre paiement avant la date limite.

Combien de temps prend un processus d’appel ?
Si nous recevons votre demande avant la date limite, nous traiterons votre dossier de façon à ce que vous ayez la réponse environ 2 mois avant l’examen suivant. Les demandes reçues après la date limite ne seront pas traitées.

Nous traitons toutes les demandes d’appel pour un examen en même temps, environ 4 semaines après la date limite.

Quels types de renseignements obtiendrai-je après appel ?
Ci-joint un exemple d’examen de dossier en appel. Vous pouvez consulter le modèle pour voir le genre d’informations que vous recevrez. Chaque processus d’appel sera différent, selon les commentaires des examinateurs, ainsi que le niveau de votre performance.

L’analyse de votre dossier ne vous fournira pas d’informations sur les tâches spécifiques aux stations, ou sur ce que vous n’avez pas bien accompli.

J’ai réussi l’examen, mais j’aimerais connaître mes points faibles. Puis-je faire appel ?
La possibilité de faire appel n’est ouverte qu’aux candidats qui ont besoin de repasser l’examen. L’ECP n’est pas conçu pour fournir une rétroaction diagnostique sur les points faibles.

Puis-je revoir mon examen pour voir mes résultats pour chaque question et pour chaque station ?
Non, vous ne pouvez pas consulter votre livret d’examen de la composante écrite ni votre feuille de réponses, et vous ne pouvez pas consulter vos fiches de réponses pour la composante clinique. Ces documents sont confidentiels et nous n’autorisons pas les candidats à les revoir après l’examen.

Au moment où vous passez la composante écrite, vous écrivez votre nom, votre numéro de candidat et votre numéro de brochure sur votre feuille de réponses. Vous indiquez également votre nom et votre numéro d’identification sur votre livret d’examen. Nous recoupons ces informations avec soin pour nous assurer que les résultats que nous rapportons sont bien vos résultats.

Dans la composante clinique, chaque feuille de test est pourvue d’une étiquette code-barres contenant votre numéro de candidat. Nous vérifions attentivement ces informations au cours de la notation afin de nous assurer que les résultats que nous rapportons sont bien vos résultats.

Retour en haut de page

 

Quelles sont les données psychométriques de l’examen ?

Nous utilisons les meilleures données référentielles disponibles dans le domaine de la notation et de la recherche sur l’évaluation pour orienter chaque étape de l’élaboration et l’organisation de l’Examen de compétence en physiothérapie (ECP).

Qu’est-ce que la validité ?
La validité des notes de l’examen résulte du degré auquel le système de notation utilisé mesure ce que l’on veut tester. Dans les évaluations utilisées pour octroyer l’autorisation d’exercer pour les professionnels de soins de santé, nous mesurons la compétence des praticiens individuels qui commencent à exercer. En d’autres termes, est-ce que les candidats qui réussissent l’ECP ont démontré la compétence au niveau de maîtrise souhaité? D’autre part, est-ce que les candidats qui échouent n’atteignent pas le niveau nécessaire minimum de compétence?

Qu’est-ce qui constitue la preuve de la validité des résultats de l’ECP ?
La validité est intégrée dans un programme d’examen. Dans les tests d’accréditation, cela se fait en passant en revue les compétences qu’un candidat démontre pour une pratique compétente en toute sécurité (l’analyse de la pratique). Ces compétences déterminent le domaine de contenu – les domaines à étudier – qui constitueront la trame de l’examen. Les décisions qui sont prises sur la base des résultats d’examen peuvent être considérées comme valides lorsque l’examen a été construit par échantillonnage à partir d’un domaine de contenu spécifique selon une formule préétablie (également connue comme le plan d’examen).
Établir la validité des inférences d’examen (les décisions qui sont prises en fonction des résultats aux examens) est un processus qui se déroule en accumulant des critères indiciels qui servent de preuve au fil du temps. Parmi les critères indiquant la validité des décisions prises en fonction des résultats de l’ECP on trouve les éléments suivants:

Validité fournie par l’aspect du contenu

  • Le coût et l’étude de la structure (1998)
  • Analyse de la Pratique 2008
  • Le plan d’action pour l’ECP (2009) (inclus dans l’analyse de la pratique 2008)
  • Un vaste processus de consultation local et national pour élaborer et examiner des questions d’examen et de stations
  • Des processus de traduction et de vérification de la traduction pour toutes les questions d’examen et de stations
  • Vérification de qualité standardisée de la conduite de l’examen
  • Formation standardisée des coordonnateurs des sites d’examen, des clients normalisés et des examinateurs physiothérapeutes
  • Rétroaction des examinateurs sur le contenu de la station

Validité fournie par l’aspect conceptuel

  • Profil des compétences essentielles des physiothérapeutes au Canada10 (2009)
  • Le Rapport sur l’utilisation du critère de la pratique professionnelle en toute sécurité dans la composante clinique de l’examen de compétence en physiothérapie (2002)
  • L’Étude démographique des candidats (non publiée)

Validité fournie par l’aspect structurel

  • Appuyé par les tests et les mesures d’un expert externe, donne respectivement foi au développement et la conduite de la composante écrite et de la composante Clinique
  • Contrôle standardisé de la qualité de la notation et du traitement des résultats de l’examen
  • Vérification de la qualité des questions à choix multiples à travers une analyse statistique
  • Le développement et l’utilisation cohérente des règles de décision du Conseil d’examen
  • Vérification des résultats limites
  • Feuilles d’examen normalisées
  • Documentation fournie de toutes les procédures
  • Communication standardisée des informations sur les examens aux candidats
  • Sélection des sites d’examen en fonction de critères prédéterminés

Validité fournie par un aspect généralisable

  • Voir «Quelle est la fiabilité de l’Examen de Compétence en Physiothérapie?» plus bas

Validité fournie par un aspect externe

  • Étude de fiabilité inter-évaluateurs, 2008

Validité fournie par un aspect consécutif

  • Le développement et l’utilisation cohérente des règles de décisions pour le conseil d’examen

Quelle est la fiabilité de l’Examen de Compétence en Physiothérapie?
La fiabilité est la mesure dans laquelle les résultats sont susceptibles d’être reproduits dans des conduites répétées de l’examen. Étant donné que nous ne pouvons pas proposer le même examen aux mêmes personnes, nous utilisons des méthodes statistiques pour estimer la fiabilité basée sur les résultats d’un examen unique donné à un groupe unique.

Les organismes qui élaborent des normes pour les tests pédagogiques et psychologiques (l’American Educational Research Association, l’American Psychological Association et le National Council on Measurement in Education) ne prévoient pas de seuils numériques pour la fiabilité, même pour une utilisation visant des types spécifiques de prise de décision. La raison en est qu’un modèle unique en matière de fiabilité n’est pas compatible avec la nature du contexte spécifique de la psychométrie. Différentes normes doivent être utilisées pour différents types de résultats d’examens.

Lorsqu’un examen teste les compétences cliniques afin de déterminer si un candidat est apte à obtenir un permis d’exercer, il est important qu’un test classe toujours les candidats selon la réussite ou l’échec par rapport à une norme. La fiabilité la plus importante pour les examens d’accréditation en vue d’une licence est la cohérence de la classification: est-ce que les mêmes candidats seraient classés selon les mêmes critères de passage et d’échec si l’examen était répété?

Pour la composante écrite, nous utilisons le coefficient alpha de Cronbach pour évaluer la fiabilité des résultats à l’examen. La composante écrite atteint invariablement des valeurs alpha de Cronbach acceptables.

En 2015, l’ACORP a changé sa méthode d’évaluation de la fiabilité de la classification de la composante clinique : elle a remplacé la méthode de Subkoviak par la méthode de Livingston et Lewis (1995). Par cette approche, on peut définir un coefficient d’uniformité de la classification. La composante clinique de l’Examen de compétence en physiothérapie (ECP) atteint invariablement des valeurs acceptables selon le critère de cohérence de la classification de la note de passage pour le critère de la note globale comme pour le critère du nombre de stations.

Enfin, il est plus important que l’examen soit considéré comme fiable par rapport aux autres programmes d’examen que par rapport à une norme arbitraire externe. À cet égard, pour la composante clinique, Norcini constate que la «reproductibilité de la [note binaire totale] n’est pas équivalente pour la plupart des examens écrits, mais elle est comparable à d’autres examens cliniques structurés de manière objective / dans les formats d’examen oral.»

Quelles sont les mesures de qualités qui ont été mises en place pour assurer la cohérence des examinateurs de la composante clinique ?
Il est très important d’avoir un système de notation cohérent. Nous avons plusieurs processus pour nous assurer que nos examinateurs sont uniformes dans leurs jugements.

Chaque site d’examen fait appel à des physiothérapeutes locaux comme examinateurs et correcteurs. Cela garantit que les examinateurs et les correcteurs ont une bonne connaissance de la terminologie et des conventions locales.

Tous les examinateurs (et tous les correcteurs de la partie écrite des stations) doivent subir une formation avant l’examen pour pouvoir travailler sur un examen.

Les examinateurs doivent suivre une nouvelle formation au moins tous les trois ans, et de nombreux examinateurs choisissent d’y assister encore plus fréquemment. Les examinateurs et les correcteurs sont tous convoqués à une session d’orientation le jour de l’examen. La formation et l’orientation couvrent le processus de notation et les règles de notation uniforme. Les examinateurs en chef se rencontrent avant l’examen afin de discuter des stations d’examen. Cette réunion permet de garantir l’uniformité à travers tout le pays.

Le jour de l’examen, les examinateurs reçoivent des guides de notation détaillés qui couvrent les stations qu’ils auront à noter. L’examinateur en chef aide les examinateurs à comprendre le guide de notation. S’il y a des questions à propos d’une station, l’examinateur en chef prend contact avec le conseiller physiothérapeute du programme de l’examen. Cela garantit que les questions et les réponses sont communiquées à tous les sites à travers le pays.

Les coordonnateurs de la partie écrite des stations reçoivent une formation le jour précédant la notation de ces stations. Les correcteurs reçoivent une formation le jour de la notation de la partie écrite des stations et passent en revue les réponses imprévues avec les coordonnateurs de ces stations. Le coordonnateur national prend des décisions concernant l’acceptation de réponses imprévues et communique ces décisions au coordonnateur de la partie écrite des stations qui les notifie aux correcteurs. Ce processus favorise l’uniformité des notations.

Si vous ne réussissez pas la Composante clinique, nous passons en revue la notation de vos réponses à la partie écrite des stations avant de vous envoyer vos résultats. Cette dernière vérification vous assure de recevoir les points qui se rapportent à vos réponses à la partie écrite des stations.

Retour en haut de page

Quel est le taux de réussite habituel des candidats à l’examen ?

Les candidats obtiennent de très bons résultats aux deux composantes de l’examen, et on peut constater une relative constance des résultats des examens à travers le temps. Les candidats formés au Canada ont toutefois tendance à avoir de meilleurs résultats que ceux dont la formation en physiothérapie a été suivie ailleurs qu’au Canada.

Y a-t-il une disparité de résultats à l’examen entre les diplômés de divers programmes de formation en physiothérapie au Canada, et pourquoi ?
Le rendement des diplômés des programmes de physiothérapie au Canada varie légèrement d’un examen à l’autre. Dans l’ensemble, la performance des candidats formés au Canada est très constante d’année en année et d’un programme à l’autre.

De nombreux facteurs pourraient expliquer pourquoi le rendement des diplômés d’un programme universitaire particulier peut varier des autres. Il ne serait pas loyal de publier les taux de réussite des programmes de physiothérapie sans plus d’informations sur ces facteurs, d’autant plus que ces variations dans le rendement sont vraiment minimes.

L’ACORP fournit des informations confidentielles sur le rendement à l’examen à tous les programmes de physiothérapie au Canada. Les programmes utilisent cette rétroaction dans leurs évaluations de programme.

Pourquoi le taux de réussite est-il inférieur chez les candidats venant de formations internationales ?
Les physiothérapeutes formés à l’étranger constituent un groupe très hétérogène provenant de différents pays. De nombreux facteurs affectent leur réussite à l’examen, notamment la langue d’enseignement et de la langue de pratique clinique, les années passées depuis l’obtention du diplôme, et les modèles de pratique dans le pays de formation (selon qu’ils sont similaires ou différents de ceux Canada).

La familiarité avec le format de l’examen peut également avoir un impact sur le taux de réussite. En d’autres termes, les candidats qui ont subi des examens à choix multiples ou des examens de type ECOS (examen clinique objectif structuré) au cours de leur programme d’enseignement en physiothérapie peuvent être plus entraînés que les candidats qui n’ont jamais eu affaire à ces types d’examens.

Pourquoi y a-t-il une variation dans le taux de réussite d’un examen à l’autre ?
Le taux de réussite à la composante clinique varie d’une année à l’autre. Le taux de réussite des candidats formés au Canada est assez uniforme, mais le taux de réussite des candidats formés à l’extérieur du Canada est plus variable. C’est parce qu’il y a plus de diversité dans l’instruction et dans la pratique clinique des candidats formés à l’extérieur du Canada. Pour chaque examen, le groupe de candidats formés à l’étranger est différent.

Taux de réussite de la composante clinique

 

Soumission de l’examen Taux de réussite: Tous les candidats Taux de réussite:
formés au Canada
Taux de réussite:
Formés à l’extérieur du Canada
1995 92.8% (n=297) 95.5% (n=276) 67.7% (n=21)
1996 80.9% (n=372) 84.4% (n=356) 42.1% (n=16)
1997 89.4% (n=387) 95.2% (n=358) 50.9% (n=29)
1998 88.5% (n=524) 93.7% (n=492) 47.76% n=32)
1999 91.9% (n=553) 96.0% (n=497) 66.7% (n=56)
2000 89.5% (n=522) 94.1% (n=462) 65.2% (n=60)
2001 79.9% (n=529) 85.4% (n=469) 52.6% (n=60)
2002 85.0% (n=595) 91.8% (n=504) 60.3% (n=91)
2003 88.67% (n=624) 94.2% (n=531) 68.2% (n=93)
2004 87.3% (n=548) 96.8% (n=454) 59.1% (n=94)
2005 84.1% (n=572) 93.3% (n=473) 57.2% (n=99)
2006 88.5% (n=678) 94.9% (n=536) 70.7% (n=142)
2007 85.5% (n=665) 94.9% (n=505) 65.0% (n=160)
2008 85.2% (n=691) 95.3% (n=506) 66.1% (n=185)
2009 85.0% (n=758) 95.7% (n=538) 66.7% (n=220)
2010 88.0% (n=801) 96.0% (n=618) 70.0% (n=183)
2011 82.67% (n=866) 92.70% (n=603) 59.69% (n=263)
2012 72.38% (n=916) 87.69% (n=593) 44.27% (n=323)
2013 78.23% (n=859) 91.82% (n=606) 57.56% (n=253)
2014 73.85% (n=1056) 90,93 % (n=642) 57.18% (n=414)
2015 75.71% (n=1375) 90,12 % (n=607) 64.32% (n=768)
2016 66.71% (n=1042) 84,15 % (n=621) 51.09% (n=421)
2017 60.90% (n=964) 82,67 % (n=606) 42.12% (n=358)

 Pourquoi est-ce que vous n’ajustez pas le taux de réussite de façon à ce que le même pourcentage de candidats réussisse à chaque fois?
Le plus important organisme de normalisation psychométrique, l’American Educational Research Association (AERA), recommande expressément que les tests d’accréditation n’utilisent pas une approche normative de référence – autrement dit, en ajustant le taux de réussite pour permettre le passage d’un certain pourcentage de candidats. La norme 14.17 spécifie que :

  • Le niveau de rendement requis pour passer un test d’accréditation devrait dépendre de la connaissance et des compétences nécessaires pour une performance acceptable dans la profession ou le métier et ne doit pas être ajusté pour réguler le nombre ou la proportion de personnes qui réussissent le test.12
12American Educational Research Association, American Psychological Association, National Council on Measurement in Education. (1999). Standards for educational and psychological testing. WashingtonDC: American Educational Research Association.

J’ai entendu dire que vous utilisiez une «courbe en cloche» pour noter l’examen. Est-ce que c’est vrai?
Non. L’ACORP ne se sert pas du principe de la «courbe en cloche» dans le cadre de l’examen. Incurver en cloche reviendrait à attribuer les notes selon une fréquence prédéterminée. Cette approche contrôle le taux de réussite et n’est pas recommandée par les experts en tests (voir plus haut).

Retour en haut de page

Comment fixez-vous les frais d’inscription à l’examen ?

L’ACORP est une organisation à but non lucratif. L’argent dont nous avons besoin pour administrer l’ECP provient des frais d’examen que vous payez. Les frais doivent couvrir toutes les dépenses liées au programme de l’examen. Nous ne tirons aucun profit de l’examen et nous ne pouvons pas subir de pertes lorsque nous mettons l’examen sur pieds.

Vous payez les mêmes frais pour passer l’examen, quel que soit le pays dans lequel vous le passez.

Nous fixons les frais d’examen à l’avance de façon à ce que vous puissiez prévoir un budget pour cette dépense. Si quelque chose d’imprévu entraîne une hausse de nos coûts, cela ne sera pas répercuté sur votre facture.

À quoi l’argent est-il utilisé ?
Les frais d’examen couvrent de nombreux types de dépenses:

  • Les coûts directs pour le programme de l’examen. Cela inclut notamment les sites d’examen et le personnel, les consultants des examens et les coûts des besoins spéciaux.
  • Les coûts liés au Comité pour l’élaboration des sujets d’examen et de stations, et des décisions de notation aux examens. Cela inclut les groupes d’élaboration des tests écrit et clinique et le Conseil des examinateurs.
  • Les activités de recherche et de garantie de qualité. Il s’agit notamment de projets de recherche tels que l’analyse de la pratique, et les rapports de garantie de qualité.
  • Les frais d’exploitation pour le loyer, les salaires et les fournitures de bureau.
  • Les coûts indirects associés aux activités de l’ACORP. Ceux-ci comprennent les frais de réunion du Comité des services d’évaluation, du Comité exécutif et du conseil d’administration. Une partie du temps de ces comités est consacrée à des activités d’examen.

Ne sont pas incluses dans ces coûts les nombreuses heures de bénévolat offertes par des physiothérapeutes de partout au pays qui passent du temps sur les activités du comité relatives à l’examen. Il s’agit notamment des membres des groupes d’élaboration de tests, des membres du Comité des services d’évaluation et des membres du Conseil des examinateurs. Ces personnes ne sont pas payées pour les heures de travail consacrées aux activités d’examen.

Pourquoi dois-je m’acquitter de frais additionnels pour obtenir une rétroaction complémentaire ?
L’examen fonctionne sur une base de rentabilité. Vous devez payer des frais si vous désirez bénéficier de services complémentaires.

Pourquoi est-ce que les frais d’examen augmentent ?
Nous sommes particulièrement attentifs à l’examen des dépenses et des recettes. Il nous faut parfois ajuster les frais d’examen pour couvrir la hausse des coûts. Lorsque cela se produit, nous publions les nouveaux frais d’examen à l’avance de façon à ce que vous puissiez prévoir un budget pour cette dépense.

Retour en haut de page

 

Qui fait quoi pour le programme de l’examen ?

De nombreux individus et beaucoup de groupes sont impliqués dans le programme d’examen. La plupart d’entre eux sont des bénévoles qui utilisent leurs compétences dans les domaines cliniques, de gestion et d’évaluation pour donner des conseils à l’ACORP. Voici l’énumération de certains de ces groupes:

Groupe d’élaboration des tests écrits et équipes d’élaboration des sujets de l’écrit

Des physiothérapeutes de partout au Canada qui élaborent et révisent les questions de la composante écrite.

Groupe d’élaboration des tests cliniques et équipes d’élaboration des sujets de la composante clinique

Des physiothérapeutes de partout au Canada qui élaborent et vérifient les stations pour la composante clinique.

Groupe d’organisation de l’examen

Les présidents nationaux des groupes d’élaboration des tests cliniques et écrits, et le directeur national des services d’évaluation de l’ACORP qui fournissent des avis et des conseils sur le fonctionnement du programme d’examen.

Conseil des examinateurs

Des physiothérapeutes de partout au Canada qui établissent la norme pour passer l’Examen de compétence en physiothérapie. Le Conseil des examinateurs comprend un ou plusieurs physiothérapeutes bilingues. Le Conseil examine les incidents critiques et détermine les notes de passage pour les examens.

Comité des services d’évaluation

Un groupe de physiothérapeutes, d’experts en évaluation et de spécialistes en reconnaissance des titres qui assurent la supervision des programmes d’accréditation et d’examen. Le Comité des services d’évaluation est responsable de la mise en place et du suivi des normes dans les programmes d’accréditation et d’examens et s’assure de la qualité de la prestation de ces services.

Est-ce vous qui décidez si un candidat peut être agréé ou obtenir une licence pour pratiquer la physiothérapie ? 
L’ACORP n’a pas vocation à délivrer des permis d’exercer la physiothérapie, car l’ACORP n’est pas un organisme de réglementation. Nous fournissons les résultats des examens aux organismes de réglementation de la physiothérapie. Ce sont les organismes de réglementation qui décident qui peut ou ne peut pas faire une demande d’accréditation.

Le rôle de l’organisme de réglementation est de protéger la population. Les organismes emploient divers procédés pour garantir cela, notamment les exigences d’obtention de l’accréditation. Certains organismes de réglementation au Canada exigent la réussite de l’ECP comme condition à l’obtention d’un permis. Par ailleurs, d’autres organismes de réglementation vous permettront de travailler avec un certificat ou un permis temporaire en attendant que vous complétiez l’ECP. Chaque organisme de réglementation s’appuie sur différents processus et règlements qui sont mis en application dans le cas où vous échouez à une des composantes de l’examen.

Retour en haut de page

 

Comment élaborez-vous l’examen de compétence en physiothérapie ?

Nous élaborons l’ECP en analysant les pratiques de physiothérapie en vigueur pour la création du plan d’examen et la rédaction des questions

Qui décide du contenu de l’examen ?
Nous déterminons le contenu de l’examen par des recherches sur les actes que les physiothérapeutes au Canada accomplissent dans le cadre de leur pratique L’Analyse de la pratique 2008[1]a étudié les actes effectués par les physiothérapeutes au Canada, la fréquence à laquelle ils accomplissent ces actes, et les conséquences qu’entraînent les actes qui ne sont pas effectués correctement. Nous avons utilisé les données de cette étude pour mettre le plan d’examen à jour. Une nouvelle analyse de la pratique a été achevée en 2017. Le nouveau plan directeur, qui doit entrer en vigueur pour les examens de 2019 (composantes écrite et clinique), sera élaboré à partir des données tirées de cette analyse.

[1] Canadian Alliance of Physiotherapy Regulators (2008). Analysis of practice 2008: A report on physiotherapists’ practice in Canada. Toronto: Author.

Qu’est-ce que le plan d’examen ?
Le plan d’examen est un guide pour le contenu des composantes écrite et clinique. Il montre combien chaque domaine de pratique et de fonction vaut à l’examen. Les groupes d’élaboration des tests écrit et clinique se servent de ce modèle comme guide au moment de la rédaction des questions. Chaque examen correspond au plan quant aux proportions accordées aux domaines de pratique et de fonction.

Qui rédige les questions ?
Des équipes de production de sujets rédigent les questions d’examen et de stations. Ces équipes sont réparties à travers tout le pays. Les membres des équipes sont des physiothérapeutes qui ont de l’expérience dans tous les domaines de la pratique de la physiothérapie. Certains membres de l’équipe sont de récents diplômés des programmes de physiothérapie du Canada. Les équipes de production de sujets écrits composent des questions à choix multiples pour la composante écrite et les équipes de production de sujets cliniques échafaudent les stations de la composante clinique.

Qui approuve les questions ?
Les groupes nationaux d’élaboration de tests donnent leur aval aux questions et aux stations. Le Groupe d’élaboration de l’examen écrit (WTDG) approuve les questions à choix multiples, et le groupe d’élaboration de l’examen clinique (CTDG) approuve les stations cliniques. Les membres des deux groupes WTDG et CTDG sont des physiothérapeutes de partout au pays, et ont de l’expérience dans tous les domaines de la pratique de la physiothérapie. Certains membres enseignent dans les programmes canadiens de physiothérapie.

Nous passons régulièrement en revue les questions d’examen et les stations, et nous apportons des changements en fonction des commentaires et de la rétroaction des statistiques, de l’équipe, des bénévoles et des candidats. L’inspection des stations cliniques comprend une vérification de la tâche, des instructions normalisées pour le client, de la liste de contrôle et de la coche de réponse.

Retour en haut de page

 

Comment entretenez-vous la qualité de l’examen ?

Nous faisons constamment des révisions et nous maintenons la qualité de l’Examen de compétence en physiothérapie (ECP) à travers le suivi de l’examen et de l’évaluation des programmes

Qu’est-ce que le programme de suivi et d’évaluation de l’examen ?
Le programme de suivi et d’évaluation de l’examen consiste en une recherche exhaustive et une garantie de qualité pour l’examen. Il supervise la recherche et les activités de garantie de qualité liées à l’examen, et il apporte des améliorations à l’examen sur la base des résultats de ces activités.

Quels types de recherches entreprenez-vous en lien avec l’examen ?
Parmi les projets de recherche récents, il y a :

  • Étude de fiabilité inter-évaluateurs
  • Analysis of Practice 2008: A Report on Physiotherapists’ Practice in Canada
  • Projet de profil de pratique de la physiothérapie (« Triple P »).

À quel processus de gage de qualité vous conformez-vous lors de l’examen ?
Les rapports d’incidents, les rapports de rétroaction des sites et les commentaires des examinateurs, les clients normalisés et les candidats sont tous des gages de notre garantie habituelle de qualité.

Pour améliorer les processus d’examen, nous fournissons une rétroaction à tous les participants. Nous faisons un rapport aux sites d’examen en matière d’organisation, de restauration et d’équipes, aux comités d’élaboration de sujets sur ​​le contenu des stations et sur la notation, ainsi qu’à l’équipe de l’ACORP sur le matériel et les procédures.

Qui est chargé de la supervision programme de suivi et d’évaluation des examens ?
Le Comité des services d’évaluation (CSE) fournit des avis au conseil d’administration de l’ACORP sur la recherche et la garantie de qualité pour l’examen. Le CSE passe en revue les projets de recherche, les rapports de recherche, les rapports de suivi de la qualité, et fait des recommandations au conseil d’administration. Parmi les membres du CSE il y a des physiothérapeutes, des membres d’organismes de réglementation, des consultants d’examen et des conseillers externes.

Retour en haut de page

 

Comment traduisez-vous le matériel d’examen ?

Nous avons un processus de traduction en plusieurs étapes afin de nous assurer de l’exactitude de chaque question d’examen dans les deux langues avant d’imprimer et de distribuer les documents d’examen.

Qui participe au processus de traduction ?
Des physiothérapeutes francophones et bilingues et des membres du corps professoral de physiothérapie participent au processus de traduction. Voici une brève explication des principaux contributeurs impliqués et de leurs principales responsabilités:

Nom du groupe Membres Responsabilité
Groupe d’organisation de l’examen
  • Président(e) du Groupe d’élaboration de l’examen écrit (WTDG)
  • Président(e) du groupe d’élaboration de l’examen clinique. (CTDG)
  • Directeur national des services d’évaluation de l’ACORP
Supervise les besoins de traduction pour l’examen.
Traducteurs externes Traducteurs individuels ou services de traduction mandatés par l’ACORP Préparent et vérifient les traductions
Physiothérapeutes Physiothérapeutes dont la langue maternelle est le français Vérifient les traductions et la terminologie spécifique à la physiothérapie
Équipe de l’ACORP Aide à préparer et à vérifier les traductions

Quelles sont les étapes dans la traduction et la vérification des questions d’examen ?
Nous traduisons de nouvelles questions pour les deux composantes écrite et clinique de l’ECP en plusieurs étapes. Voici une brève explication des principales activités au cours de chaque étape:

Étape 1: identifier les questions nouvelles ou modifiées à traduire

  • Demander la traduction des éléments nouveaux ou modifiés (WTDG ou TMD)
  • Retirer les éléments modifiés de la banque de questions actives de façon à ce qu’ils ne soient pas utilisés pour les examens (membres de l’équipe et consultants d’examens).

Étape 2: traduire les éléments

  • Traduire les éléments nouveaux ou modifiés (traducteur externe).

Étape 3: Vérifier la traduction

  • Vérifiez l’exactitude et l’exhaustivité de chaque question traduite (physiothérapeute bilingue)
  • Corriger les traductions (physiothérapeute bilingue).

Étape 4: Mettre la banque de questions d’examen à jour avec les nouvelles traductions

  • Importer les questions traduites dans le logiciel d’examen (membres de l’équipe et consultants d’examens). Les questions sont maintenant disponibles pour les examens à venir.

Étape 5: Préparer l’organisation de l’examen

  • Sélectionner les questions d’examen en fonction du plan d’examen (membres de l’équipe et consultants d’examens)
  • Approuver l’examen en anglais (Présidents du WTDG et du CTDG)
  • Vérifier qu’il existe une traduction en français pour toutes les questions sélectionnées. (membres de l’équipe et consultants d’examen)
  • Vérifier la traduction de toutes les questions d’examen (physiothérapeute bilingue)
  • Revoir les corrections (membres de l’équipe de l’ACORP)
  • Approuver les traductions de toutes les questions d’examen (physiothérapeute bilingue)
  • Importer les corrections dans le logiciel d’examen (membres de l’équipe et consultants d’examen)
  • Réviser l’ébauche finale des documents d’examen (membres de l’équipe de l’ACORP).

Est-ce que vous comparez les résultats des candidats francophones et anglophones ?
Après chaque examen, nous passons en revue les résultats aux examens en français et en anglais (lorsque les chiffres le permettent) pour garantir l’équité et la précision des deux examens en français et en l’anglais. Voici une brève description de ce processus:

  1. Analyser les résultats des composantes écrite et clinique de l’ECP en français et en anglais (réalisé par des consultants d’examen).
  2. Identifier les différences significatives entre les notes moyennes pour les examens en français et en l’anglais.
  3. Identifier tous les éléments qui suivent un schéma de réponses imprévu (réalisé par des consultants d’examen).

Les éléments d’examen identifiés dans les étapes deux et trois reçoivent une attention particulière.

Comment vérifiez-vous la composante écrite

  1. Nous passons en revue les questions de l’examen que nous avons identifiées dans les étapes deux et trois plus haut et nous vérifions leur exactitude (physiothérapeute bilingue, président du WTDG et coordinateur des programmes d’examen).
  2. Nous nous réunissons pour discuter des questions identifiées. Cela peut entraîner :
    • la suppression de la question de la note d’examen, ou
    • l’acceptation de nouvelles réponses correctes

Comment vérifiez-vous la composante clinique

  1. On passe en revue les stations que nous avons identifiées dans les étapes deux et trois plus haut et nous vérifions leur conformité (physiothérapeute bilingue, président du WTDG et responsable du programme des examens)
  2. On ajuste les notes pour les stations ou les parties de stations identifiées si nécessaire pour garantir l’équité
  3. On vérifie toutes les stations identifiées et tout autre problème qui pourraient affecter les notes finales (Conseil des examinateurs)
  4. On détermine la note globale, le nombre de stations et les autres facteurs nécessaires à la réussite de la composante clinique de l’examen (Conseil des examinateurs). Le Conseil des examinateurs tient compte de nombreux facteurs pour pouvoir rendre ces décisions

Quel matériel de référence en traduction utilisez-vous ?
Nos traducteurs utilisent une variété de matériel de référence en traduction lorsqu’ils traduisent et vérifient les questions d’examen. En plus de ressources générales en traduction vers le français (dictionnaires), nous utilisons également du matériel de pointe en traduction médicale. En voici quelques exemples:

  • Canadian Alliance of Physiotherapy Regulators. (2006). Lexicon of Terms/Lexique de termes. Toronto: Author.
  • Lussier, A. and Dionne, S (Eds.). (1990). Vocabulaire de sémiologie de l’appareil locomoteur Volume I: signes cliniques/Vocabulary of Signs and Symptoms of the Musculoskeletal System Volume I: Clinical Findings. Ottawa: Canadian Government Publishing Centre.
  • Lussier, A., Beauregard, G. and Dionne, S. (Eds.). (1992). Vocabulaire de sémiologie de l’appareil locomoteur Volume II: signes d’imagerie médicale/Vocabulary of Signs and Symptoms of the Musculoskeletal System Volume II: Medical Imaging Signs.Ottawa: Canada Communication Group.

Retour en haut de page