Skip navigation

Pour les mises à jour COVID-19 de nos programmes d'examens et d'accréditation, cliquez ici.

Mesures d’adaptation particulières

Le cas échéant, l’ACORP pourra faire bénéficier les candidats ayant des besoins avérés en mesures d’adaptation particulières. Les mesures d’adaptation particulières visent à modifier l’environnement d’examen, dans la mesure du possible, pour permettre aux candidats de démontrer leurs compétences. L’ACORP ne peut modifier en aucune façon le contenu de l’examen de compétence en physiothérapie (ECP).

 

Demande de mesures d’adaptation particulières

Si vous voulez bénéficier de mesures de ce type, faites parvenir un Formulaire de demande de mesures d’adaptation particulières à l’ACORP en même temps que votre demande d’inscription à l’examen. Vous devez joindre à votre demande de mesures d’adaptation particulières les pièces justificatives requises. Cela s’applique notamment aux détails concernant les médicaments que vous souhaitez apporter à l’examen. Veuillez consulter le reste du document pour plus de précisions sur les exigences concernant les documents justificatifs.

Veuillez noter que l’ACORP examinera les demandes de mesures d’adaptation particulières au cas par cas, et que les mesures qu’elle accordera aux fins de l’ECP ne seront pas nécessairement les mêmes que celles que vous aura accordées votre université.

 

Mesures d’adaptation et affectation des centres d’examen

L’ACORP s’efforce d’affecter les centres d’examen en fonction des préférences des candidats; cependant, tous les centres ne peuvent pas se prêter aux mesures d’adaptation demandées ou au nombre de demandes concernant une épreuve donnée. L’ACORP ne sera peut-être pas en mesure de laisser les candidats passer l’examen dans le centre de leur choix et de mettre en place les mesures d’adaptation requises.

 

Délais d’examen et de traitement des demandes

Les demandes d’arrangements doivent être soumises 30 jours ouvrables avant la date de la composante écrite, et 65 jours ouvrables avant la date de la composante clinique, accompagnées de tous les formulaires et documents requis. L’ACORP peut accepter les demandes d’aménagements pour besoins spéciaux jusqu’à cinq jours ouvrables avant la date de l’examen dans des circonstances exceptionnelles, par exemple en cas d’accident. L’ACORP répondra par écrit à toutes les demandes de mesures d’adaptation particulières.

 

Consignes relatives aux demandes de mesures d’adaptation particulières

Remarque : Vous devez présenter un formulaire de demande de mesures d’adaptation particulières distinct chaque fois que vous vous inscrivez à un examen.

  • Remplissez toutes les parties du formulaire de demande de mesures d’adaptation particulières.
  • Procurez-vous toutes les pièces justificatives requises.
  • Envoyez le formulaire de demande de mesures d’adaptation particulières rempli et les pièces justificatives à l’ACORP en même temps que votre demande d’inscription à l’examen.

 

Principes généraux des exigences relatives aux documents justificatifs

  1. Les documents doivent comprendre un rapport ou une lettre d’un membre d’une profession de santé réglementée habilité par la loi à faire passer les tests ou les évaluations correspondant à votre demande de mesures d’adaptation.
  2. Les documents doivent être dactylographiés ou imprimés sur le papier à en-tête du membre d’une profession de santé réglementée, et indiquer son nom, son titre et ses titres de compétences professionnelles. Ils doivent être datés, signés et lisibles.
  3. Les documents doivent être suffisamment récents pour refléter votre déficience actuelle. Les documents qui ne sont pas récents ne seront pas acceptés par l’ACORP (consulter les directives concernant la déficience ou l’état de santé, ci-dessous).
  4. Les preuves objectives doivent comprendre une liste de tous les tests ayant servi à établir le diagnostic et à appuyer les demandes d’arrangements. Les critères d’évaluation choisis pour la série d’évaluations doivent être fiables, valides et adaptés à l’âge.
  5. Dans la plupart des cas, les documents doivent inclure les antécédents développementaux, scolaires et médicaux.
  6. Les documents doivent indiquer clairement la(les) déficience(s) ou l’état de santé et comporter une description des limitations fonctionnelles.
  7. Les documents doivent résumer les éléments clés, exclure les hypothèses divergentes et expliquer en quoi les résultats confirment qu’une « limitation importante » entrave la capacité du candidat à effectuer la composante écrite ou clinique de l’ECP.
  8. Chaque mesure d’adaptation recommandée d’après vos documents justificatifs doit se rapporter à l’analyse d’un ou plusieurs résultats de tests objectifs.
  9. Les motifs de prolongation de la durée de l’examen doivent être spécifiquement expliqués par le professionnel de la santé concerné.

 

Exemples de documents requis :

Veuillez consulter les explications ci-dessous concernant les documents requis à l’égard de chaque état de santé ou déficience. Si vous ne présentez pas les documents nécessaires, de la manière indiquée ci-dessous, il est possible que votre demande de mesures d’adaptation soit rejetée.

S’il s’agit d’un trouble d’apprentissage, ou d’un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ou d’un trouble déficitaire de l’attention :

  • Description de la (des) déficience(s) et de la (des) limitation(s) fonctionnelle(s) liées au diagnostic établi selon les critères du DSM‑V.
  • Rapport d’un psychologue agréé, d’un psychiatre ou d’un autre professionnel de la santé habilité à établir le diagnostic.
  • Une évaluation psychopédagogique ou neuropsychologique exhaustive effectuée dans les 5 ans précédant la date de l’examen.
  • Les rapports doivent décrire les tests effectués après que les candidats ont atteint l’âge de 18 ans.
  • La mise à jour d’un document est acceptée lorsqu’une évaluation originale date de plus de cinq ans. En l’occurrence, l’évaluation peut ne consister que dans les tests et échelles dont les résultats indiquent le niveau de limitation fonctionnelle en cours du candidat. Un document dans lequel le diagnostic est simplement confirmé n’est PAS considéré comme une pièce justificative suffisante.

S’il s’agit d’un trouble psychiatrique (p. ex., le trouble anxieux) :

  • Description de la (des) déficience(s) et de la (des) limitation(s) fonctionnelle(s) liées au diagnostic établi selon les critères du DSM-V.
  • Les documents doivent comprendre un rapport émanant d’un membre d’une profession de santé réglementée habilité par la loi à évaluer et à diagnostiquer les troubles psychiatriques.
  • L’évaluation doit avoir été effectuée au cours des 12 derniers mois et décrire les répercussions du trouble pour le candidat qui se présente à l’ECP et toutes les mesures d’adaptation recommandées.
  • S’il s’agit d’une lésion cérébrale (p. ex., une commotion cérébrale) :
  • Rapport d’un fournisseur de soins de santé approprié.
  • Le rapport doit décrire la (les) déficience(s) et la (les) limitation(s) fonctionnelle(s) en cours lorsque l’état de santé est susceptible de changer avec le temps ou lorsque la capacité du candidat à remédier à un état stable peut évoluer avec le temps.
  • L’évaluation doit avoir été effectuée dans les trois mois précédant la date de la demande de mesures d’adaptation. L’ACORP pourra demander à obtenir une évaluation dont la date est plus rapprochée de celle de l’examen.

 

Trouble du spectre autistique :

  • Rapport d’un fournisseur de soins de santé compétent en matière d’évaluation des troubles du spectre autistique.

 

En cas de déficience physique ou sensorielle, de grossesse ou d’autres problèmes médicaux :

  • Rapport d’un fournisseur de soins de santé approprié.

 

S’il s’agit de restrictions alimentaires, d’accès aux médicaments et d’allergies :

  • Rapport d’un fournisseur de soins de santé approprié.