Skip navigation

Pour les mises à jour COVID-19 de nos programmes d'examens et d'accréditation, cliquez ici.

2.2 Politique de compétence linguistique

Approuvée le : 14 septembre 2012

Effective le :4 avril 2013

Révisé : 13 décembre 2018

Cadre: La politique s’applique à tous les étudiants en physiothérapie éduqués internationalement qui font la demande à l’Alliance Canadienne de Réglementation de la Physiothérapie d’une accréditation.

Principes: Conformément à l’obligation de l’Alliance canadienne des organismes de réglementation de la physiothérapie (ACORP) de maintenir des normes élevées de qualité et de sécurité en matière de pratique de la physiothérapie, tous les physiothérapeutes formés à l’étranger doivent démontrer leur compétence linguistique en anglais ou en français dans le cadre du processus d’accréditation. Cette mesure permettra de s’assurer que les thérapeutes autorisés par les membres de l’ACORP auront les compétences linguistiques nécessaires pour exercer leur profession efficacement et de manière sécuritaire.

Objet: Clarifier les standards linguistiques requis par l’ACORP pour démontrer un minimum de compétence linguistique.

L’ACORP encourage tous les candidats à vérifier auprès de leur organisme de réglementation régional, car chacun peut avoir des exigences linguistiques différentes.

Politique:

  1. Pour obtenir le permis d’exercice ou être inscrit, un candidat doit maîtriser l’anglais ou le français. Si le candidat a fait ses études en physiothérapie (parties théorique et clinique) en Australie, aux États‑Unis, en Nouvelle-Zélande, en République d’Irlande, en Afrique du Sud, au Royaume-Uni ou en France, il n’a pas besoin de passer un test de compétence linguistique. S’il a fait toutes ses études primaires et secondaires au Canada, il n’a pas besoin de passer un test de compétence linguistique.
  2. Les candidats des autres pays doivent passer les quatre volets (écrit, oral, écoute et lecture) d’un des tests de compétence linguistique suivants :

Preuve écrite de la réussite du Test of English as a Foreign Language (TOEFL) en fonction des notes minimales figurant dans le tableau suivant :

Notes minimales requises :

Volets du TOEFL – test en ligne (TEL) Note minimale
Écoute 21
Structure/écriture 21
Lecture 21
Test Oral 21
Note Globale (non cumulative) 92

 

OU

Une moyenne d’au moins 4 au CanTEST (Test standardisé d’évaluation de la compétence en anglais organisé par l’Université d’Ottawa). Aucun résultat ne doit être inférieur à 4 et avec un résultat d’au moins 4.5 à l’entrevue orale.

OU

Un résultat global de 7 au test « Academic International English Language Testing System (IELTS) ». Votre test doit comprendre toutes les composantes : compréhension orale et écrite ; expression orale et écrite.

OU

Une moyenne d’au moins 4 au CanTest (Test standardisé d’évaluation de la compétence en français organisé par l’Université d’Ottawa). Aucun résultat ne doit être inférieur à 4 et avec un résultat d’au moins 4.5 à l’entrevue orale.

3. Toutes les notes, notes totales et notes pour chaque volet doivent satisfaire aux exigences minimales dans une seule séance d’examen. Les notes de plusieurs séances ne peuvent être combinées pour satisfaire à l’exigence de compétence linguistique.

4. L’organisme chargé de l’évaluation des connaissances linguistiques doit envoyer les notes obtenues à l’examen sur les langues officielles directement à l’ACORP dans les deux années suivant la date de l’examen. Si l’ACORP reçoit les résultats à l’examen sur les langues officielles avant une demande d’inscription, les résultats à l’examen devront encore être valides à la date de réception de la demande (c.-à-d. qu’ils doivent être datés de moins de deux ans avant la date de réception).

5.  L’ACORP peut commencer les évaluations d’accréditation avant de recevoir la preuve de compétence linguistique en anglais ou en français, mais ne peut faire l’évaluation ni envoyer la lettre des résultats finaux avant d’avoir reçu la preuve de compétence linguistique.