Skip navigation

Pour les mises à jour COVID-19 de nos programmes d'examens et d'accréditation, cliquez ici.

Mise à jour importante : Composante clinique de l’ECP

Depuis l’annulation de la composante clinique de mars 2021, l’Alliance canadienne des organismes de réglementation de la physiothérapie (ACORP) et les organismes de réglementation qui en sont membres ont envisagé la marche à suivre pour être en mesure de présenter les futurs examens en conciliant la nécessité d’assurer la sécurité du public et celle de protéger l’intégrité de la profession de physiothérapeute tout en répondant aux besoins des candidats à l’exercice de la physiothérapie, dans la mesure du possible.

Le conseil d’administration de l’ACORP a pris la décision d’annuler toutes les épreuves de la composante clinique en 2021, aux dates actuellement prévues. Nous ne pouvons pas encore relancer la version virtuelle de l’examen, et il n’est pas possible de présenter un examen en personne pour le moment en raison de la troisième vague de la pandémie qui frappe le Canada. Les épreuves de la composante clinique seront reprogrammées en collaboration avec les partenaires locaux de toutes les provinces : nous présenterons des épreuves plus fréquentes auxquels participeront moins de candidats, en personne et en ligne, plutôt que les quatre grandes épreuves en ligne prévues. Les nouvelles dates de présentation des épreuves ne sont pas encore connues. L’ACORP fournira plus de précisions dès que possible.

Nous sommes conscients que la vie des candidats à l’exercice de la physiothérapie continue d’être perturbée.

Nous prévoyons réassigner tous les candidats inscrits à des sessions d’examen virtuelles ou en personne, de plus petite envergure et plus fréquentes, qui auront lieu à la fin de l’été ou au début de l’automne. Les candidats seront informés au moins deux mois à l’avance des dates d’examen proposées, et dans le cadre du processus d’inscription, ils pourront choisir le modèle de présentation de l’épreuve, dans la limite des capacités des partenaires et des conditions locales, et dans le respect d’un ordre de priorité équitable et transparent (« place dans la file »).

Dans le cadre de cette approche à plusieurs volets, l’ACORP compte :

  • continuer d’employer le modèle de la composante clinique à douze stations conçu en réaction à la pandémie de COVID-19 (la « composante clinique COVID »), qui permet d’évaluer les candidats en ligne ou en personne mais sans contact;
  • présenter la composante clinique virtuelle en petits groupes à l’aide d’une version actualisée de la plateforme Education Management Solutions (EMS) ou d’une autre technologie efficace de type Zoom dans les centres d’examen déjà en place dans le pays;
  • établir des partenariats avec des universités et des cliniques ou présenter, dans la mesure du possible, des épreuves en personne de petite envergure, à l’épreuve de la pandémie, dans d’autres lieux, en respectant les pratiques de lutte contre les infections et d’utilisation d’équipement de protection individuelle approprié, et en tenant compte des mesures locales de la santé publique;
  • revenir aux épreuves classiques, à plus grande échelle, en personne, de la composante clinique dès que la levée des restrictions liées à la pandémie le permettra.

L’élaboration, la planification et la mise en œuvre de cette approche sont déjà en cours. Les décisions opérationnelles concernant les dates d’examen et les modalités d’inscription seront annoncées dès qu’elles seront arrêtées.

Ce plan est conforme aux principes d’équité et de mobilité de la main-d’œuvre et favorise l’application d’une norme nationale unique en matière de délivrance de permis d’exercice dans tout le pays. Notre objectif est de fournir aux organismes de réglementation – qui prennent les décisions relatives à l’agrément – une marche à suivre permettant de continuer de traiter les candidats formés à l’étranger et au Canada de manière équitable, en accord avec notre souci constant d’adopter des pratiques d’agrément équitables.

Nous tenons à remercier les candidats pour leur patience et à les saluer pour leur persévérance. Ensemble, nous avancerons vers des jours meilleurs.

  •  
  •  
  •