Skip navigation

Pour les mises à jour COVID-19 de nos programmes d'examens et d'accréditation, cliquez ici.

Le conseil d’administration de l’ACORP approuve la feuille de route du projet d’innovation concernant la composante clinique

Le 21 octobre, une feuille de route du projet d’innovation concernant la composante clinique a été présentée au conseil d’administration de l’ACORP et aux registraires des ordres de physiothérapie canadiens qui n’en sont pas membres. Nous avons le plaisir d’annoncer que le conseil d’administration a approuvé la mise en œuvre immédiate de cette feuille de route, dont vous trouverez un résumé ci-dessous.

 

S’adapter à l’« ère de la COVID »

L’ACORP adoptera de nouvelles approches en vue de présenter une composante clinique viable en 2021. La composante clinique de l’ACORP de 2021 :

  • consistera en un examen « virtuel » (c’est-à-dire qui se déroulera dans un environnement numérique);
  • consistera en un examen « sans contact » (c’est-à-dire que les candidats ne seront pas dans la même salle que les clients standardisés);
  • sera présentée plus de fois dans l’année qu’auparavant afin de résorber le retard occasionné par l’annulation des examens de 2020 et de répondre par ailleurs à la demande habituelle;
  • sera enregistrée, afin d’en garantir le caractère équitable et la validité.

 

Principes directeurs

La composante clinique de 2021 de l’ECP de l’ACORP sera guidée par trois principes.

La composante clinique de 2021 :

  • reprendra le contenu et la structure des examens existants, dans la mesure du possible, et sera conforme au plan directeur de l’ECP actuellement en vigueur;
  • permettra d’évaluer un large éventail de compétences d’accès à la pratique et de capacités de raisonnement clinique;
  • sera conçue expressément « à l’épreuve de la pandémie » en prenant d’emblée en compte la fermeture généralisée des centres d’examen, les exigences d’éloignement physique et les restrictions concernant les déplacements entre les provinces.

 

Mise en œuvre accélérée du programme d’innovation de l’ACORP

Le programme d’innovation de l’ACORP a véritablement pris son envol en 2019 et, avant l’éclosion de la COVID-19, le conseil d’administration de l’ACORP a approuvé certaines innovations relatives à la composante clinique. La nécessité d’adapter immédiatement la composante clinique nous donne l’occasion de mettre en œuvre sans tarder bon nombre de ces propositions, notamment les suivantes :

  • supprimer tous les éléments écrits de la composante clinique (c.-à-d. éliminer la partie écrite de toutes les stations jumelées de 5+5 minutes);
  • éliminer le critère du « nombre de stations » (c.-à-d. que les candidats ne seront plus tenus de passer avec succès un nombre prédéterminé de stations pour réussir l’examen);
  • réduire le nombre de stations de 16 à 12 (c.-à-d. que l’examen sera désormais composé de 6 stations de 10 minutes et de 6 stations de 5 minutes).

 

Respecter notre engagement en matière de validité et de fiabilité

L’ACORP sera fidèle à son engagement de présenter un examen valide et fiable, même dans le contexte d’un énorme bouleversement. Nous garantirons la validité et la fiabilité de la composante clinique de 2021 par les moyens suivants :

  • en nous assurant que toute modification de la structure de l’examen est justifiée sur le plan psychométrique;
  • en utilisant les stations cliniques existantes ayant fait la preuve de leur utilité;
  • en faisant examiner toutes les modifications de contenu par des experts en physiothérapie dans le cadre d’un processus en deux étapes (c.-à-d. par le groupe chargé de l’élaboration des examens cliniques de l’ACORP, composé de physiothérapeutes praticiens);
  • en mettant sur pied des groupes de consultation et en mettant à l’essai les stations préparatoires en faisant appel à des professionnels récemment agréés et à des examinateurs;
  • en proposant une préparation détaillée à l’examen clinique de 2021 en présence d’examinateurs et de clients standardisés;
  • en proposant un programme d’orientation bien conçu aux candidats qui passeront la composante clinique de 2021;
  • en enregistrant toutes les épreuves afin d’en garantir le caractère uniforme et équitable.
  •  
  •  
  •