2.8 Enseignement à distance

Effective le: 25 Février 2013

Révisé: 8 mai 2014

Cadre: La politique s’applique à tous les étudiants en physiothérapie éduqués internationalement qui font la demande à l’ACORP d’une accréditation.

Principes: Le caractère de la profession de physiothérapeute exige  que celui-ci acquiert autant les connaissances théoriques que cliniques et la capacité à appliquer ces compétences pratiques au patient.

Objet

L’éducation distribuée et l’enseignement à distance deviennent de plus en plus courants grâce aux nouvelles technologies. Cette politique définie la position de l’ACORP dans le contexte de l’utilisation de ces approches dans les programmes d’éducation de la physiothérapie.

Définitions

L’éducation distribuée est un vaste concept qui englobe tous les efforts visant à dissocier, partiellement ou totalement, l’enseignement du concept standard de campus centralisé, notamment par le biais de classes virtuelles ou l’instauration de cours hors campus.

L’enseignement à distance est un sous-ensemble de l’éducation distribuée, qui désigne l’enseignement assisté par les technologies de l’information entre professeurs et étudiants séparés dans l’espace et le temps.

Contexte

L’éducation distribuée peut rendre l’éducation plus accessible, et a été utilisée avec beaucoup de succès dans le cadre des programmes de formation de la physiothérapie. Physiotherapy Education Accreditation Canada a établi une série de normes et lignes directrices relatives à l’enseignement à distance et l’éducation distribuée. La plus importantes de ces normes est le principe de la substantialité de l’équivalence qui stipule que, bien qu’il y ait des différences inévitables entre l’enseignement traditionnel et l’enseignement distribué (y compris à distance) des outils doivent être développés pour assurer aux étudiants une évaluation équivalente. Alors que ceci est possible avec le matériel théorique, cela serait beaucoup plus difficile pour les cours à caractère clinique à travers la pratique concrète. L’ACORP, à ce jour n’a pas connaissance d’un exemple de réussite de  cette situation.

Comme le matériel clinique est vital pour la formation d’un physiothérapeute, l’ACORP a conclu qu’un niveau acceptable de programme de physiothérapie autorisant l’accès à la profession ne peut pas être entièrement enseigné par des méthodes d’apprentissage à distance.

Politique

L’ACORP est d’avis que le diplôme nécessaire pour exercer la physiothérapie ne peut pas être obtenu par le seul moyen de l’enseignement à distance. Les cours de pratique clinique en physiothérapie doivent comporter des volets requérant la présence de l’étudiant sur place dans un laboratoire, sous la supervision d’un instructeur. De plus, les stages en pratique clinique supervisée ou « travaux pratiques » doivent s’effectuer en milieu de travail, sous une supervision directe.

Lorsqu’un postulant possède un diplôme reconnu lui permettant d’exercer la physiothérapie, les cours de perfectionnement donnés à distance comme les cours de transition et les cours obligatoires pour l’obtention du diplôme pourront être acceptés s’ils ne se rapportent pas à la pratique clinique.

Cette politique n’a pas pour but de décourager les institutions de formation à la physiothérapie d’intégrer des composantes d’éducation distribuée dans leur programme traditionnel de physiothérapie, et ne devrait pas être considérée comme une position allant à l’encontre de l’éducation distribuée elle-même.